Clé d'identification des genres tout public !

Clé d'identification des genres tout public !

Message non lupar Romain26 » Lun 20 Sep 2021 20:49

J'ai créé cette clé d'identification afin de permettre à tout le monde d'essayer un petit peu cette activité qui est souvent assez effrayante de par son aspect complexe. Ici tout le monde peut s'y essayer car j'ai mis de manière volontaire uniquement des critères visibles à l'œil nu, de ce fait la clé s'arrête au genre elle ne va pas jusqu'aux espèces. Afin d'essayer de rendre les choses plus visuelles et moins abstraites toute la clé jusqu'aux genres est visible sur ce topic est en intégralité si souhaité.

Comment se servir de la clé ?
Tout d'abord identifiez votre sous-famille puis dirigez vous vers la partie en spoiler y correspondant. En ouvrant ce spoiler vous allez tomber sur la liste de genre avec leur description et des photos appartenant à chaque genre. La clée étant très simplifiée il est possible que parfois un doute reste alors vous pourrez toujours venir demander un coup de main dans la partie de demande d'identification.

Tuto idenfication des fourmis communes françaises :
Les fourmis appartiennent à la famille des Formicidae.
La première étape consiste à déterminer la sous famille.
La deuxième étape consiste à identifier le genre de la fourmi.
La troisième et dernière étape consiste à déterminer l'espèce de la fourmi.


Les principales sous famille françaises sont : Formicinae, Myrmicinae, Ponerinae et Dolichoderinae (les deux dernières étant plus rare).
Pour cela nous nous intéressons au petiole. C'est la partie qui relie le thorax à l'abdomen.
Dolichoderinae : pétiole plat et qui reste très bas. Les Dolichoderinae se distinguent des Formicinae entre autres par l'absence d'acidopore (remplacé par une fente cloacale) ; 4 segments gastriques (contre 5 chez les Formicinae).
Formicinae : pétiole fin et vertical relativement haut.
Myrmicinae : pétiole en deux morceaux, il forme deux boules.
Ponerinae : pétiole en forme de cube.

Une fois ceci déterminé ouvrez la partie vous concernant.

Les Dolichoderinae :
DOLICHODERUS : En France, la seule espèce du genre est Dolichoderus quadripunctatus. 4-5 mm. Peut être confondue avec Lasius emarginatus au premier coup d'oeil du fait de son thorax rouge et de la taille similaire. Cependant l'absence d'écaille pétiolaire lève vite la confusion. De plus, on peut observer 4 taches jaunes sur le dessus de l'abdomen.
Photos : (merci à @L'haricot )
Image

Image


LINEPITHEMA : Le genre est représenté en France par la fourmi d'argentine Linepithema humile. 2-3 mm, brun-noir. L'abdomen est un petit peu pointu.
Photos :
Pas de photos disponibles

TAPINOMA : Plusieurs espèces présentes en France. Tapinoma pygmaeum mesure près de 2 mm, noir brillant. Peut être confondu par sa taille et couleur avec certaines Plagiolepis, mais les critères déterminants des dolichoderinae cités ci-dessus lèvent l'incertitude. Tapinoma erraticum et Tapinoma nigerrimum, de 2 à 5mm, se distinguent de Tapinoma pygmaeum par un clypeus incisé. L'abdomen est plus effilé que chez Lasius sp (avec lesquels elles peuvent être confondues, se référer aux critères des dolichoderinae). Les Tapinoma se déplacent très rapidement et son très agressives.
Image


Les Formicinae :
CAMPONOTUS : de 4 à 15mm. Ce genre est facilement reconnaissable bien que au début difficile à distinguer des Formica. Chez Camponotus les antennes sont insérées loin du bord postérieur du clypeus. Le clypeus est la zone juste au dessus des mandibules. Les antennes sont donc en quelques sortes loin des mandibules. Une autre particularité du genre est de ne pas posséder d'ocelles (3 petits yeux disposés en triangle sur le dessus de la tête). Son identification semble assez complexe mais après en avoir fait quelques unes nous n'avons pratiquement plus de doutes. Ce genre comporte un polymorphisme continu (minor, media et major).
Photos :
Image

Image

Image


COLOBOPSIS : de 3 à 6mm. Genre représenté uniquement par Colobopsis truncata en France. Sa particularité est sa tête aplatie présente chez les reine et les major mais moins visible chez les minors. La tête et le gastre sont rouge foncé à brun et le gastre plus noir.
Photos : (merci à @Mario32 pour la première)
Image


FORMICA : de 4 à 9mm. Genre présent dans toute l'Europe, il contient notamment les célèbres fourmis rousses. Il n'y a pas de polymorphisme chez les ouvrières, il y a uniquement des minors. Genre agressif au déplacement caractéristique : il se fait pas accoups. Elles possèdent une très bonnes vision et vont facilement vous échapper lors de la tentative d'une capture. Les nids en brindilles trouvables en forêt sont l'œuvre de ce genre mais toutes les espèces ne procèdent pas comme ça. Certaines fond leur nid dans la terre. Les ouvrières chassent en solitaire.
Photos :
Image

Image

LASIUS(hors parasites) : de 2,5 à 5mm. Fourmis noires, sauf L.emarginatus qui présente un thorax orange et Lasius brunneus une tête et un thorax bruns. On les trouve parfois en compagnie de pucerons. Les deux espèces jaunes ( flavus et myops) on la même taille mais sont beaucoup plus endogées (sous terre) et élèvent des pucerons de racine. L.flavus mais comme des mini majors, il s'agit de minors avec une tête légèrement plus grosse est colorée.
Photos : (merci à @Will pour la deuxième)
Image

Image


PLAGIOLEPIS : Très petite fourmi de 2mm qui a un gastre proportionnellement très gros et légèrement pointu. Couleur noire.
Photos : (merci à @L'haricot pour la troisième)
Image

Image

Image


POLYERGUS : genre très simple à identifier et représenté uniquement par Polyergus rufescens en Europe. Fourmi totalement rouge, de 5 à 7 mm et possédant des mandibules en forme de sabre. Elle organise des raids contre des nids de Formica (Serviformica) pour piller le couvain et l'élever. Il est donc fréquent de les observer en train de courir par centaines dans la même direction soit vers un nid à piller soit vers le leur si elles ont le couvain dans les mandibules.
Photos : (merci à @L'haricot)
Image

Image


Les Myrmicinae :
APHAENOGASTER : 3 à 6 mm. Les épines propodéales sont courtes et le corps entièrement noir ou roux. (Genre semblable aux Myrmica)
Photos : (merci à @L'haricot pour la première)
Image


CREMATOGASTER : de 3 à 4mm. Reconnaissables à leur abdomen pointu au bout. Le petiole se fixe haut sur le gastre ce qui leur permet de relever ce dernier lorsqu'elles se sentent en danger. Un petit aiguilles droit est visible au bout du gastre, il ne peut percer la peau car il sert uniquement à diffuser une phéromone d'alerte parfois visible car elle forme une goutte.
Photos :
Image

Image

Image


MESSOR : de 3 à 12mm. Présente un polymorphisme comprenant les 3 castes d'ouvrières : minor, média, major. Sur le continent les ai à Me peine ce 5p sont majoritairement noires, les plus gros individus peuvent avoir la tête plus ou moins rouge. On trouve souvent à l'entrée des nids des déchets de graines liés à leur régime alimentaire ou alors de grosses touffes d'herbes. Souvent quelques sentinelles restent à l'entrée pour protéger. Elles peuvent faire de grandes chaînes jusqu'à une source de nourriture.
En Corse une espèce du genre (Messor minor) possède la tête et le thorax rouge pur tous les individus.
Photos : (première de @Basile)
Image

Image

Image

Image

MANICA : de 5 à 9mm. Grande fourmis rouge ayant un aiguillon fonctionnel. Uniquement représentée en Europe par Manica rubida. Le premier segment du gastre est plus sombre sur les autres et elle ne possède pas d'épines propodéales. Les plus petits individus peuvent être confondus avec des Myrmica mais l'absence d'epine lève vite le doute.
Photos : (première de @Nico74 , la deuxième de @Malice07fenouil )
Image

Image

MYRMICA : de 3 à 5,5mm. Il s'agit de la célèbre fourmi rouge que tout le monde redoute ! Elle est effectivement capable de piquer mais ne provoquera pas de terribles douleurs. Les ouvrières et les reines possèdent des épines propodéales. Il s'agit de petits pointes derrière le thorax. Les antennes présentent des massues, c'est à dire que les derniers segments sont plus gros que les premiers. Cela est visible bien souvent à l'oeil nu.
Photos : (merci à @L'haricot pour la première)
Image


MONOMORIUM : Très petit genre atteignant une taille maximale de 2,5mm. Les espèces endémiques françaises sont toutes noires. Des massues antennaires de deux articles sont présentes, difficilement discernables à cause de sa petite taille.
Photos :
Image


PHEIDOLE : Pour celle ci nous pouvons déjà vous donner l'espèce car il n'y en a qu'une en France : Pheidole pallidula. Cette espèce à des couleurs orangées à brunes. Seulement deux castes d'ouvrières sont présentes : les minors et les majors. Il s'agit d'une petite espèce (2 à 5mm pour les major). C'est une espèce très agressive qui de nourri quasiment uniquement d'insecte donc des restes d'exosquelettes peuvent être retrouvés aux abords des nids.
Photos : (merci à @L'haricot pour la troisième)
Image

Image

Image


SOLENOPSIS : de 1,5 à 2mm. Genre très souterrain qui sort peu du sol, souvent trouvé en soulevant des pierres. Des ouvrières totalement jaunes claires. Le genre a besoin d'une révision donc je ne peux en dire plus mais ça suffit pour ne guère se tromper.
Photos : (troisième de @Schtroumpfette et quatrième de @Will )
Image

Image

Image

Image


TETRAMORIUM : de 2 à 3,5mm. Petites fourmis sombres aimant de loger sous les pierres. Tetramorium méridionale est une des émules rousses en France. Espèce ne présentant pas de polymorphisme parmi les ouvrières.
Photos :
Image


TEMNOTHORAX : environ 3mm. Petit genre orangé, présentant un joli dégradé de ces teintes allant jusqu'au brun. Le gastre est très reconnaissable du fait que plusieurs couleurs y sont présentes et forment des bandes. D'autres espèces sont très sombres et quasiment unies, on les reconnais à la petite taille et l'uniformité des taille au sein d'un colonie. Cette espèce vie dans des morceaux de bois, noix ou même glands. Son thorax présente à l'arrière des épines propodéales.
Infos plus précises : une carène est présente sur le clypeus mais pas toujours totale et les mandibules comptent 5 dents.
Photos : (les deux premières sont de @CremaTomate)
Image

Image


Je n'ai pas fait de description des genres de la sous famille Ponerinae car ils sont trop complexes par rapport à ce que la clée veux proposé comme critères.

Merci d'avoir lu ce topic, je vous invite à me laisser vos impressions. Vous pouvez également suggérer la description d'un nouveau genre ou même des espèces d'un nouveau genre et je ferai tout mon possible pour vous satisfaire.
Et je voudrais terminer par un dernier remerciement à tous ceux qu'on m'ont donné des photos mais également à @Darkyanden qui s'est occupé de la sous famille des Dolichoderinae.
Avatar de l’utilisateur
Romain26

Re: Clé d'identification des genres tout public !

Message non lupar Malice07fenouil » Mer 22 Sep 2021 20:46

Merci pour ce travail approfondi, je pense que ça va en aider plus d'un !
Avatar de l’utilisateur
Malice07fenouil

Re: Clé d'identification des genres tout public !

Message non lupar Romain26 » Ven 24 Sep 2021 22:02

Malice07fenouil a écrit:Merci pour ce travail approfondi, je pense que ça va en aider plus d'un !

Merci de ton retour encouragent ! *merci*
J'ai d'ailleurs rajouté ta photo de Manica rubida. *good*
Avatar de l’utilisateur
Romain26

Re: Clé d'identification des genres tout public !

Message non lupar Romain26 » Sam 16 Oct 2021 10:41

Vous pouvez également suggérer la description d'un nouveau genre ou même des espèces d'un nouveau genre et je ferai tout mon possible pour vous satisfaire.

Si ce message permet à certains de découvrir ce topic où le rappelle à d'autres, n'hésitez pas demander un approfondissement si vous le souhaitez. Je prendrai également avec grand plaisir un petit retour sur ce travail assez important.
Bonne journée à tous ceux qui passeront ici. *merci*
Avatar de l’utilisateur
Romain26



Retourner vers Documentation pour Identification et Taxonomie des Fourmis


  • Sujets en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message





Forum

Serveur discord de la communauté Myrmécofourmis