Démonstration pour identification d'espèces

Démonstration pour identification d'espèces

Message non lupar I-D-É-MYR.Dijon » Lun 16 Aoû 2021 19:26

Salut les copines et copains myrmécophiles ! :-)

Je vous fais une petite démonstration en images de l'usage que j'ai pu faire en 2015 d'un microscope digital USB MicroView - 220 x - 2.0 MP - vidéo (ah bon !? :eh: ) dans le but d'identifier quelques espèces pouvant en cacher une autre, c'est-à-dire difficilement reconnaissables quand elles appartiennent au même genre...

Insertion du CD avec logiciel dans l'unité centrale.
Démonstration pour identification d'espèces, Le CD en question.
Le CD en question.


Le microscope est mis en place puis branché sur l'ordi. Remarquez qu'il est allumé (8 Leds blancs) et que je travaillais sur un fond blanc pour un meilleur rendu de l'image et de ses détails.
Démonstration pour identification d'espèces, Mise en place du microscope.
Mise en place du microscope.


Pour positionner la cible (une fourmi) avec précaution sous l'objectif j'utilisais un pinceau, une pince à épiler, un cure-dents et une aiguille à coudre.
Démonstration pour identification d'espèces, Outillage de positionnement.
Outillage de positionnement.


Parfois, selon l'éclairage désiré ou les angles à regarder, je surélevais et calais la cible avec les moyens du bord, notamment pour contempler sa tête de face.
Démonstration pour identification d'espèces, Fourmi surélevée et calée.
Fourmi surélevée et calée.


Démonstration pour identification d'espèces, La dite fourmi vue de plus près.
La dite fourmi vue de plus près.


Une autre méthode consistait à poser la cible sur un bout de papier inséré au fond d'un petit bouchon à peine rempli d'eau. J'estimais que l'eau donnait un meilleur rendu des couleurs de la fourmi (comme fraîchement capturée).
Démonstration pour identification d'espèces, Montage spécial avec un petit bouchon surélevé aussi.
Montage spécial avec un petit bouchon surélevé aussi.

Démonstration pour identification d'espèces, Fourmi posée dans l'eau sur le flanc.
Fourmi posée dans l'eau sur le flanc.


Je confectionnais aussi des pinces "coton tige" pour viser la tête d'une fourmi vue de face afin de mieux discerner la forme des choses suivantes : triangle frontal ; carène médiane ; clypéus ; fosses antennaires et scapes ; mandibules et dents. Mais je vous assure que je ne connaissais pas encore berniespacemaker, le vieux savant fou qui aurait très bien pu me refiler cette bricole à l'époque.
Démonstration pour identification d'espèces, Cette fourmi bien positionnée et calée.
Cette fourmi bien positionnée et calée.


On règle son microscope à la main sans quitter des yeux l'écran de l'ordi, et l'on peut faire d'une pierre deux coups en plaçant deux fourmis sous l'objectif : l'une vue de dos et l'autre de profil.
Démonstration pour identification d'espèces, Quand on fait d'une pierre deux coups !
Quand on fait d'une pierre deux coups !


Le Guide des Fourmis de France (et de Belgique) dédie 30 pages de clés pour aider à la détermination d'espèces.
Démonstration pour identification d'espèces, Pages de détermination du livre.
Pages de détermination du livre.


Suite et fin dans la 2ème partie...
Avatar de l’utilisateur
I-D-É-MYR.Dijon

Démonstration pour identification d'espèces

Message non lupar I-D-É-MYR.Dijon » Lun 16 Aoû 2021 20:08

Et maintenant, je vais vous montrer ce que ce genre de petit microscope peut soumettre à votre regard... 8-)

Toutes les fourmis ont été grossies au maximum, c'est-à-dire 250 fois ! o_O Et je vous mets au défi de trouver à quelle espèce chacune d'elles appartient, tiens ! :tututu:

Bon ! J'avoue que le rendu du microscope n'est pas au top et que les méninges en prennent un sérieux coup.

Pour commencer un Myrmica dijonnais.

Démonstration pour identification d'espèces, 1er Myrmica soumis à l'épreuve.
1er Myrmica soumis à l'épreuve.

Démonstration pour identification d'espèces, Le même vu de profil.
Le même vu de profil.

Démonstration pour identification d'espèces, Puis sa tête pour finir.
Puis sa tête pour finir.


Et maintenant un Aphaenogaster, de Dijon aussi, mais lequel ? :-?

Démonstration pour identification d'espèces, Aphenogaster n° 1.
Aphenogaster n° 1.


Un autre Aphaenogaster, toujours dijonnais.
Démonstration pour identification d'espèces, Aphaenogaster n° 2.
Aphaenogaster n° 2.


Un p'tit Camponotus à présent, made in Dijon toujours.
Démonstration pour identification d'espèces, Camponotus en double exemplaires.
Camponotus en double exemplaires.

Démonstration pour identification d'espèces, Sa tête mise à l'épreuve et non à prix !
Sa tête mise à l'épreuve et non à prix !


Un Formica facile à reconnaître. :moui:
Démonstration pour identification d'espèces, Formica... ?
Formica... ?

Démonstration pour identification d'espèces, « Je suis facile à reconnaître, il a dit ! »
« Je suis facile à reconnaître, il a dit ! »


Un p'tit dernier pour la route ? :hihi:
Démonstration pour identification d'espèces, HA HA !
HA HA !



Je possède un autre microscope USB, qui grossit 500 x, mais son pied de support le tient mal et il ne donnait aucune image sur mon écran. :-(

Il y a de ces trucs qu'on achète et qui sont de la daube : }:-<

Peut-être une 3ème page d'identification à vous soumettre prochainement, mais seulement si celle-ci vous a bien amusé. ;-)
Avatar de l’utilisateur
I-D-É-MYR.Dijon

Re: Démonstration pour identification d'espèces

Message non lupar Darkyanden » Lun 16 Aoû 2021 20:19

@I-D-É-MYR.Dijon, j'ai fusionné tes deux sujets ; je ne vois pas trop l'intérêt d'en faire plusieurs. Ce sera plus fluide ainsi.

Pour ton jeu d'identification je dirais :
- Myrmica sabuleti
- Aphaenogaster gibbosa
- Aphaenogaster subterranea
- Camponotus vagus
- Formica pratensis
Et pour la dernière je pense à une Lasius sp. mais je n'irai pas plus loin.
EDIT : peut-être Lasius emarginatus ?

Pour la dernière après réflexion, j'ai envie de dire Formica sanguinea mais il me manque une vue dégagée sur le clypeus.
Avatar de l’utilisateur
Darkyanden

Re: Démonstration pour identification d'espèces

Message non lupar berniespacemaker » Lun 16 Aoû 2021 20:47

C'est la façon dont tu prépares tes fourmis avec des supports différents qui est intéressante.
Notamment dans l'eau.
La pince coton tige est aussi une bonne idée, elle pourrait être utilisé sur des espèces vivantes sans trop les traumatiser.
Je sens que je vais penser à vous finasser un nouveau truc . *salut*
Avatar de l’utilisateur
berniespacemaker

Re: Démonstration pour identification d'espèces

Message non lupar Darkyanden » Lun 16 Aoû 2021 21:04

Quand j'identifiais, on plaçait les spécimens sur un morceau de pâte à modeler. Cela permet de moduler très finement l'angle de vue tout en maintenant le sujet en place.
Avatar de l’utilisateur
Darkyanden

Re: Démonstration pour identification d'espèces

Message non lupar I-D-É-MYR.Dijon » Mar 17 Aoû 2021 01:08

Réponses pour Darkyanden : Myrmica sabuleti = oui ! Aphaenogaster gibbosa = oui ! Aphaenogaster subterranea = oui ! Camponotus vagus = non ! (c'est C. piceus) - Formica pratensis = non ! (c'est F. rufa parce que c'est la plus précise tête de fourmi que j'ai pu obtenir en photo et qu'elle est bien signée rufa). De plus la tache foncée située sur le pronotum ne descend pas assez sur le mesonotum. Et pour la dernière ce n'est pas Lasius sp ni Lasius emarginatus mais F. cunicularia.

J'ai d'autres images de fourmis prises au microscope USB en réserve à soumettre à votre œil avisé, et je crois qu'il y en a parmi vous qui me coifferont sur le poteau à la course à l'identification. Peut-être que ce sera Darkyanden qui n'a pas hésité à sauter dans le bain de mon sujet et presque réussi son examen aujourd'hui avec mes images qui n'étaient pas toutes folichonnes. :slap:

D'identifier les fourmis n'est pas une sinécure, même pour un myrmécologue amateur ou confirmé qui en connait déjà un rayon sur elles. Et ce n'est pas un petit microscope de poche qui fera l'affaire pour les distinguer les unes des autres par la faute des leds qui brillent trop et de toutes sortes de jeux d'ombres et de lumières qui peuvent fausser certaines données. Il faut grossir davantage certains détails pour mieux voir, par exemple, à quoi ressemble la base d'un scape chez le genre Myrmica et la tournure qu'il prend au départ. Mon "Wanted" favori chez ce genre, morte ou vive, c'est M. schencki qui existe dans ma région et qui montre un démarrage d'antenne assez particulier formant un lobe vertical étendu latéralement. Elle aurait pu faire plus simple et se montrer au moins une fois, la coquine. }:->

Plus vite on les enfile sous l'objectif toutes fraîches, les fourmis, plus on a de chance de ne pas rater une nuance déterminante dans leurs tons. Et pour être vraiment précis, on s'adonne alors à la biométrie ou morphométrie qui sont synonymes de techniques de comparaison très poussées. Mais pour éviter de se torturer l'esprit en s'abimant les yeux, on envoie tout ça à AntArea qui sera ravi de vous faire entrer une espèce de plus dans votre inventaire ou, qui sait, une nouvelle espèce qui portera votre nom. \o/ Ben, voyons !
Avatar de l’utilisateur
I-D-É-MYR.Dijon

Re: Démonstration pour identification d'espèces

Message non lupar Darkyanden » Mar 17 Aoû 2021 08:02

@I-D-É-MYR.Dijon : Je m'avoue vaincu pour Camponotus piceus et Formica cunicularia.

En revanche je me permets d'insister, après vérification dans le Delachaux : la pilosité occipitale de ta Formica facile à reconnaître élimine formellement Formica rufa et confirmerait plutôt Formica pratensis... :think:
Avatar de l’utilisateur
Darkyanden

Re: Démonstration pour identification d'espèces

Message non lupar Will » Mar 17 Aoû 2021 10:58

Feedback rapide:

(1) D'abord, si les bricolages et autres microscopes USB peuvent aider un peu quand on se lance, le standard pour permettre une identification rigoureuse reste cet appareil:
Démonstration pour identification d'espèces, Binoculaire
Binoculaire

Sans lui, la limitation à l'observation conduira invariablement à se planter sur les critères plus subtils. Difficile d'envisager de devenir un taxonomiste sérieux sans le matériel adapté à la tache.

I-D-É-MYR.Dijon a écrit:Et maintenant un Aphaenogaster, de Dijon aussi, mais lequel ? :-?

(2) Pour le coup je ne vois pas vraiment sur quels critères morphologiques tu t’appuies pour affirmer là qu'il s'agit d'A. gibbosa (confirmé par Antarea ne sera pas ici une réponse valable). Les funicules de l'antenne ne m'apparaissent pas sur cette photo plus longs que larges, il pourrait simplement s'agir d'une forme sombre (ou mauvaise photo) d'A. subterranea. Sans un photo correctement contrastée et un autre angle sur l'antenne, difficile d'aller plus loin. Du coté de Dijon on est sur l'extrême nord de la distribution d'A. gibbosa, elle devient probablement rare et inféodée aux coteaux calcaires bien exposés, j'aurais tendance à penser qu'une forme sombre d'A. subterranea serait plus facilement collectée par simple probabilité.

I-D-É-MYR.Dijon a écrit:- Formica pratensis = non ! (c'est F. rufa parce que c'est la plus précise tête de fourmi que j'ai pu obtenir en photo et qu'elle est bien signée rufa). De plus la tache foncée située sur le pronotum ne descend pas assez sur le mesonotum.

(3) C'est tout simplement faux. Le groupe rufa ne possède pas de poils sur l'occiput. On est ici sur le groupe pratensis, et l'espèce éponyme du même nom.

I-D-É-MYR.Dijon a écrit:Peut-être que ce sera Darkyanden qui n'a pas hésité à sauter dans le bain de mon sujet et presque réussi sont examen aujourd'hui

C'est difficile quand c'est le prof qui se plante de prendre cela sérieusement. XD

Darkyanden a écrit:@I-D-É-MYR.Dijon : Je m'avoue vaincu pour Camponotus piceus et Formica cunicularia.


Camponotus piceus et latéralis possèdent cette structure armée sur le propodéum caractéristique du groupe. Pour Formica cunicularia, on à l'absence de poils sur le mésonotum qui la différencie de F. rufibarbis.
Avatar de l’utilisateur
Will



Retourner vers Matériels d'Observation (loupes binoculaires, microscopes USB...)


  • Sujets en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message





Forum

Serveur discord de la communauté Myrmécofourmis