Demande de conseils pour première espèce et diapause

Re: Demande de conseils pour première espèce et diapause

Message non lupar Necoman » Ven 1 Juin 2018 09:26

Andysore a écrit:Effectivement les deux espèces peuvent devenir très populeuse :-o j'avais déjà entendu parlé d'elles mais sachant qu'on ne les trouve naturellement que dans le sud je n'ai pas prêté plus attention comme je partais sur l'idée de la trouver moi même par chez moi, et surtout je pense qu'il va falloir la chauffer, chose que je voulais absolument éviter à la base.
Je dois y réfléchir :-?

Je me permets d'insister sur les dires de Romgoss : "toi qui veut de la population, tu vas être servit, il faudra la gérer après."
J'ai vu de nombreux débutants vouloir une colonie très populeuse mais attention cela veut dire qu'il faut de la nourriture en masse, qu'il sera compliqué de t'absenter trop longtemps (vacances ou autres), qu'il faudra être vigilant aux évasions, qu'il te faudra une grande ADC et une installation de belle taille de façon générale etc.

Il faut bien être conscient de ça pour ne pas avoir de mauvaise surprise par la suite. Pour ma part je reste un inconditionnel des Lasius sp. noir pour débuter (et même après :mrgreen: ).
Avatar de l’utilisateur
Necoman

Re: Demande de conseils pour première espèce et diapause

Message non lupar Kiraxxxxx » Ven 1 Juin 2018 10:56

@Hormigo, ouais partir d'une gyne Lasius niger ou emarginatus seule peut-être être bien sympa en effet.

J'espère que certaines auront la bonne idée de croiser mon chemin lors des essaimage ! Haha !
Avatar de l’utilisateur
Kiraxxxxx

Re: Demande de conseils pour première espèce et diapause

Message non lupar Hypad » Ven 1 Juin 2018 12:11

Hormigo a écrit:
Pour les Messor, oui elles sont faciles, mais comme elles sont effrayées dès qu'une mouche pète c'est un peu frustrant pour l'observation. Passée l'étape de la fondation, je pense (j'espère) qu'on peut les habituer plus facilement à la lumière pour pouvoir profiter de leur présence : parce que posséder une colonie qu'on garde cachée pour ne pas la stresser, ça limite un peu l'intérêt (certes égoïste) pour l'éleveur. Toutes les miennes ont bien réussi la diapause et la fondation sans aucun soucis, et la croissance est prometteuse.
Chauffage totalement inutile selon moi, mais indispensable pour d'autres. Pour répondre à cette question, comme à beaucoup d'autres, la réflexion doit être : quelles sont leurs conditions naturelles ? Les conditions en nid artificiel non chauffé sont plus proches de la réalité à 1m sous terre que celles de nids chauffés à 30°C. Pas plus compliqué que cela.
Le chauffage ne fera qu'accélérer les choses : la croissance de la colonie... et aussi sa mort.
Dernier point positif pour cette espèce : l'alimentation. Si tu pars en vacances un mois, un bon stock de graines, réserve d'eau au taquet, et t'es tranquille pour de longues semaines. Avec des L. flavus il faudra bien réfléchir avant de s'absenter pour éviter un désastre dans la colonie. Et tu peux aussi leur donner du liquide sucré et des insectes. Le liquide est sujet à controverses, elles n'en sont pas fans et ne font pas de trophallaxie, certes, mais les insectes sont nécessaires pour le couvain. Elles sont principalement granivores, pas exclusivement.


Salut, j'ai actuellement une fondation de Messor (reine prélevée après essaimage en automne 2017). Je vois souvent revenir le problème de la difficulté de l'observation à cause du stress. Avec ma faible expérience j'ai l'impression que c'est surtout le confinement et les vibrations qui jouent un rôle majeur plutôt que la lumière.
Ma reine passait beaucoup de temps à tirer son coton après mise en tube malgré l'obscurité complète et ne s'est arrêtée que lorsque j'ai introduit un morceau de papier absorbant plié en accordéon afin d'augmenter le confinement (astuce trouvée sur le forum). Même chose depuis mes premières ouvrières : relier le tube à une adf a provoqué la même réaction. La reine essayait frénétiquement de découper des fibres du coton 24h/24h pour tenter de boucher l'ouverture envoyant valdinguer ouvrières et couvain dans tous les sens... Après ajout de quelques graines et de petits morceaux de papier absorbant directement dans le tube elles ont bouché l'entrée et le calme est revenu.

Concernant la lumière, jusqu'aux premières ouvrières c’était noir complet et observation très peu fréquentes avec une faible lumière rouge. Depuis les premières ouvrières le tube est entouré d'un filtre rouge et est exposé au cycle jour/nuit, il m'arrive de retirer le filtre pour observations. Je n'ai jamais remarqué de stress chez la gyne ni les ouvrières... Ni la lumière rouge au début ni la lumière du jour maintenant ne provoquent un changement de comportement chez les fourmis et la ponte est régulière. En revanche une vibration du meuble et c'est la panique totale.

Je précise que je ne braque pas non plus une lampe directement sur le tube et que pour rejoindre l'aire de chasse il y a un raccord de 2cm de long complètement opaque ainsi qu'un tunnel moulé directement dans le sol de l'adf lui aussi de 2 ou 3 cm de long : la colonie ne s'y est jamais réfugiée pour fuir la lumière.

Peut-être une exception ?

a+
Avatar de l’utilisateur
Hypad

Re: Demande de conseils pour première espèce et diapause

Message non lupar Hormigo » Ven 1 Juin 2018 14:13

Réponse dans le spoiler parce qu'on est un peu HS.
Hypad a écrit:Avec ma faible expérience j'ai l'impression que c'est surtout le confinement et les vibrations qui jouent un rôle majeur plutôt que la lumière.

Oui, c'est juste.
Pour le confinement, ça ne fait aucun doute : si c'est trop grand, trop aéré, elles vont chercher par tous les moyens à réduire l'espace et boucher les accès. Pour la lumière ce n'est pas tant la lumière en elle-même qui pose problème, mais la variation brusque de lumière.

En ce qui me concerne, je conserve mes fondations dans l'obscurité pour minimiser le stress pendant cette phase, et lors de la mise en nid je les laisserai à la lumière.
En réalité, tous mes tubes sont compartimentés : 4 "salles" de 2cm, 2/3 cm de coton, puis l'eau (j'ai des tubes de 20x200 pour mes Messor) : seul le premier compartiment contre le coton humide est caché, comme on peut voir sur la photo du bas. Et comme les accès entre les compartiments sont étroits (environ 5mm) elles ne cherchent pas à les colmater : en revanche, elles bouchent le tuyau à l'entrée de l'ADC.
Demande de conseils pour première espèce et diapause, Tubes de fondation
Tubes de fondation


Peut-être que les fondations se seraient aussi bien passées si j'avais laissé les tubes à la lumière, je n'en sais rien. Mais j'ai préféré me fier à la sagesse des anciens. Je regrette simplement de ne pas avoir laissé un tube de Messor à la lumière pour pouvoir comparer (mais statistiquement ça n'aurait pas été représentatif).
J'ai aussi le sentiment après plusieurs mois que les Messor paniquent de moins en moins quand je retire le cache. Seule la fondation partie d'une gyne seule et qui compte 6 ou 7 ouvrières depuis 1 semaine a paniqué fort (mais j'ai découvert les ouvrières hier, donc c'était leur première exposition à la lumière).
J'en ai d'ailleurs profité pour leur mettre quelques graines de sésame dans une micro-mangeoire insérée dans le tube : la gyne s'est jetée sur l'intrus toutes mandibules en avant. J'avais lu que les gynes Messor gagnaient en agressivité à la naissance des premières ouvrières, ben c'est vérifié !

J'ai aussi une fondation dans un petit biorama 4 faces non recouvert, donc exposé au jour : elles sont toutes regroupées dans les salles côté mur, donc plus sombres mais pas obscures. La fondation se porte aussi très bien.
Avatar de l’utilisateur
Hormigo

Re: Demande de conseils pour première espèce et diapause

Message non lupar Andysore » Ven 1 Juin 2018 14:16

Merci à tous pour vos avis,

je pense que je vais écouter la majorité et ne pas partir sur une espèce "à risque" de complication lors de la fondation ou même sur le long terme et vais plutôt m'orienter sur une espèce simple et peu exigeante qui est plus adaptée aux débutants, les Lasius sp. noir, elles sont pas mal similaires sur les conditions d’élevage. Je partirai surement bien plus tard sur une seconde espèce un peu plus exigeante quand je me serai fait la main et aurai plus de moyen.

Pour les conditions d’élevage elles seront donc dans ma chambre à l'étage où il fait plutôt sombre et dans un meuble en bois et à ouverture vitrée pour éviter j'espère les changement brusque de température quand j'aère la pièce, elles ne seront pas chauffées ou alors avec une lampe sur un coin de la colonie (quand elles sera en nid ce qui n'est pas pour tout de suite), pour la diapause je verrai le moment venu les différentes températures dans la maison et si aucune ne me convient je testerai des systèmes (carton, polystyrène, glacière) au pire j'investirai dans un petit réfrigérateur qui servira aussi bien l'été.

Pour la nourriture, j'ai déjà dit ce que je comptais leur donner, un peu de tout en soit mais petit à petit selon le niveau de développement, mais je vois sur la fiche d'élevage de la L. niger qu'il n'est pas explicitement dit qu'elles acceptent les insectes vivant alors que sur la fiche des L. emarginatus il y est dit explicitement mais je pense que toute les fourmis les acceptent surtout que je doute qu'elles laissent un insecte se balader chez elles et qu'il s'agit juste d'un oubli ? (c'était juste pour être sûr :grin: )
Avatar de l’utilisateur
Andysore

Re: Demande de conseils pour première espèce et diapause

Message non lupar Necoman » Ven 1 Juin 2018 14:24

Tu peux donner du vivant mais attention à deux choses. Premièrement il faut que la colonie soit de taille pour cela. Si tu donnes un insecte de 5 cm vivant à ta colonie de 5 ouvrières... ça risque d'être un carnage !

Deuxièmement un insecte vivant peut-être porteur de maladie/parasite ou autre dont la présence n'est pas souhaitable. Même si le risque n'est pas forcément très élevé, il est présent.
Avatar de l’utilisateur
Necoman

Re: Demande de conseils pour première espèce et diapause

Message non lupar Andysore » Ven 1 Juin 2018 14:44

Oui je ne comptais pas leur donner d’insecte vivant au début, je comptais attendre 50 peut être 100 individu et augmenter la taille des insectes également.

Pour les parasites je ne comptais pas leur donner d'insecte trouvé comme ça mais plutôt acheter des insectes et en faire un petit élevage ou même les donner directement je pense que comme ça il n'y aura pas de parasite, je ne sais pas trop mais j'aimerai quand même bien les voir chasser pour mériter leur nourriture. :hihi:
Avatar de l’utilisateur
Andysore

Re: Demande de conseils pour première espèce et diapause

Message non lupar robino » Ven 1 Juin 2018 17:00

Bonjour, si personne ne répond à mon message c’est normal ou...?
Avatar de l’utilisateur
robino

Re: Demande de conseils pour première espèce et diapause

Message non lupar romgoss » Ven 1 Juin 2018 17:05

robino a écrit:Bonjour, si personne ne répond à mon message c’est normal ou...?


Un sujet pour une personne pour quelques questions. On a déjà du mal quand c'est respecté à ne pas finir en HS alors si chacun y met son grain de sel XD .

Pour te répondre vite fait, dans une chambre cela ne dérange pas. Température de 18°C tolérable au début du printemps et à la fin de l'automne. En été j'espère qu'il peut faire un peu plus naturellement. Et l'autre question j'ai oublié.
Avatar de l’utilisateur
romgoss

Re: Demande de conseils pour première espèce et diapause

Message non lupar Seed noir » Ven 1 Juin 2018 19:16

robino a écrit:-Vont-elles se développer normalement malgré température plus faible que celle recommandée (exemple 18 degré) ?
-Une différence de température entre le jour et la nuit est-elle nécessaire ?
-Mettre une colonie dans une chambre ne pose pas de problème ? Sachant que la température peut diminuer "violemment" lors de l'aération de la pièce.

_ Les Lasius se développent à des températures assez basses, mais comme l'a dit romgoss, l'été il faudrait un peu plus quand même, mais ça passerait quand même à 18°C, il ne faudra pas s'attendre à un développement de fou. :hihi:
_ Pas à 18°C, mais si tu chauffes à plus de 25°C, il faut couper le chauffage la nuit.
_Pour les changements de température violent dans une chambre, il faudrait savoir ce que tu insinues par "violent".
Mais a priori pas de problème, tu auras juste l'apparition de buée sur la vitre qui généra l'observation le temps que la température se stabilise.
Avatar de l’utilisateur
Seed noir

Page PrécédenteSuivante


Retourner vers Le Coin des "Débutants"


  • Sujets en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message





Forum

Serveur discord de la communauté Myrmécofourmis