[Blog] Camponotus vagus de Mic

Vous pouvez suivre ici la vie et l'histoire de certaines colonies de fourmis des bloggeurs.
Avatar de l’utilisateur
Mic
Gyne Fécondée
Gyne Fécondée
Messages : 2122
Inscription : ven. 9 août 2019 15:52
Localisation : Saint Marcellin (38)
Genre :

Re: [Blog] Camponotus vagus de Mic

Message non lu par Mic »

J'ai essayé de refaire un nid de liaison sur la base d'un dessous de plat en bois de manguier trouvé chez Action. C'était tellement dur que j'ai galèré avec ma défonceuse du Lidl. Du coup j'ai abandonné !
Je vais attendre patiemment que les 2 nids actuels soient pleins, pour connecter le troisième. Dans peu de temps la première génération d'ouvrière de 2023 va naître, la colonie va faire +1000 en peu de temps.
L'effectif arrivera donc vers 4000-4500. Je vous tiendrai au courant juste avant la diapause !
Nid de liaison qui a été creusé !, [Blog] Camponotus vagus de Mic
Nid de liaison qui a été creusé !
2 ème nid, [Blog] Camponotus vagus de Mic
2 ème nid
1er nid, vous avez vu la gyne ? Née en 2019 !, [Blog] Camponotus vagus de Mic
1er nid, vous avez vu la gyne ? Née en 2019 !


Les questions et réponses c'est par ici : viewtopic.php?f=53&t=32737
Formicophile amateur, si jamais vous passez entre Grenoble et Valence vous êtes les bienvenus !
Avatar de l’utilisateur
Mic
Gyne Fécondée
Gyne Fécondée
Messages : 2122
Inscription : ven. 9 août 2019 15:52
Localisation : Saint Marcellin (38)
Genre :

Re: [Blog] Camponotus vagus de Mic

Message non lu par Mic »

Que de couvain ! J'ai commandé un mini nid de liaison en bois chez un artisan allemand pour mon projet d'amélioration, l'artisan polonais est définitivement devenu hors de prix !
Sinon aujourd'hui je me suis amusé avec ma fille à marquer un gros major ! On va pouvoir suivre son aventure ! Il doit avoir au moins un an déjà.
Je vous présente Rose ! Car elle se trimbale désormais avec une paillette rose sur le dos.
Table d'opération !, [Blog] Camponotus vagus de Mic
Table d'opération !
Salle de réveil avant la visite du médecin, [Blog] Camponotus vagus de Mic
Salle de réveil avant la visite du médecin
Opération effectuée en ambulatoire, retour parmi les siens !, [Blog] Camponotus vagus de Mic
Opération effectuée en ambulatoire, retour parmi les siens !
Formicophile amateur, si jamais vous passez entre Grenoble et Valence vous êtes les bienvenus !
Avatar de l’utilisateur
Mic
Gyne Fécondée
Gyne Fécondée
Messages : 2122
Inscription : ven. 9 août 2019 15:52
Localisation : Saint Marcellin (38)
Genre :

Re: [Blog] Camponotus vagus de Mic

Message non lu par Mic »

Rose va bien !
Rose 1, [Blog] Camponotus vagus de Mic
Rose 1
Rose 2, [Blog] Camponotus vagus de Mic
Rose 2
Formicophile amateur, si jamais vous passez entre Grenoble et Valence vous êtes les bienvenus !
Avatar de l’utilisateur
Mic
Gyne Fécondée
Gyne Fécondée
Messages : 2122
Inscription : ven. 9 août 2019 15:52
Localisation : Saint Marcellin (38)
Genre :

Re: [Blog] Camponotus vagus de Mic

Message non lu par Mic »

Du changement ! Troisième nid connecté à l'arrière de l'ADC, et petit nid de liaison sur le devant ! Par contre je ne vois plus Rose, pas de trace de sa paillette même dans le dépotoir :(.
La colonie a vraiment fait un bon en terme de démographie, je pense qu'on approche voir dépasse les 5000 ouvrières ! Elles me font un peu flipper j'avoue ! C'était sportif de modifier le set-up ! Je commence déjà à réduire progressivement l'apport en protéine, en espérant que cela réduise la ponte de la reine. Il serait pour moi un creve cœur de faire une régulation par le congélateur l'année prochaine, et je ne peux rajouter des nids ad vitam æternam pour des raisons de place.
1, [Blog] Camponotus vagus de Mic
1
2, [Blog] Camponotus vagus de Mic
2
3, [Blog] Camponotus vagus de Mic
3
Formicophile amateur, si jamais vous passez entre Grenoble et Valence vous êtes les bienvenus !
Avatar de l’utilisateur
Mic
Gyne Fécondée
Gyne Fécondée
Messages : 2122
Inscription : ven. 9 août 2019 15:52
Localisation : Saint Marcellin (38)
Genre :

Re: [Blog] Camponotus vagus de Mic

Message non lu par Mic »

Un pansement sur une jambe de bois !

L'année 2023 est vraiment sous le signe du développement. Mais il y'a le revers de la médaille. Elles s'acharnent sur l'anti-evasion, le fluon (Téflon en solution aqueuse) agit par contrainte mécanique, la surface traitée devient tellement anti-adhérente que les pattes des fourmis n'accrochent pas. C'est le même système qu'avec le talcool à la différence que le fluon n'a en théorie pas besoin d'être renouvelé, enfin tant que la colonie ne s'acharne pas trop (il ne faut évidemment pas toucher le revêtement ni projeter de l'eau dessus).

Et bien voilà elles ont fini par user le revêtement du plafond périphérique, j'ai pris l'habitude de préparer un nouveau plafond et de l'intervertir pendant l'hiver, pendant le sommeil de ces dames. Jusque-là je n'avais eu aucun soucis, elles l'usaient mais n'allaient pas jusqu'à s'échapper pendant la bonne saison.

Vous allez me dire que je n'ai qu'à rajouter du fluon directement, mais le problème de ce produit c'est qu'il a besoin de sécher pour être fonctionnel et qu'il est impossible d'en rajouter une couche sur une autre ! Cela créerait de gros pâtés, autant d'asperités, de rugosités permettant de grimper. Il n'y a pas d'autre choix que de tout enlever avec une éponge et recommencer...
Heureusement le principe même du fluon empêche l'évasion massive dans un premier temps, seules les plus petites, légères et agiles arrivent à passer au début (minor), quelques ouvrières dehors de temps en temps m'ont donné l'alerte ! Mais le temps avant la grosse escapade est compté.

Du coup je me suis retrouvé coincé, j'ai éventualisé de changer le plafond comme j'ai l'habitude de le faire, mais je ne vous raconte pas l'angoisse si je dois retirer le plafond et mettre le nouveau dans la foulée alors qu'il y a une foule en délire actuellement dans l'ADC.

J'ai donc préféré une autre option, une solution provisoire qui me fait dramatiquement penser au dôme d'acier qui a été posé en 2016 sur l'ancienne centrale de Tchernobyl. En bref un pansement sur une jambe de bois, qui permet de reculer le problème en le sous-traitant à la génération suivante. Je m'égare un peu... Ce que je souhaite seulement c'est retenir la source radioactive jusqu'à cette l'hiver :).

Fabrication du dôme de plexi :
- 4 plaques
- colle epoxy (bi-composant)
- cornières en bois
- moustiquaire

J'aurai pu aussi mettre directement une moustiquaire sur le plafond, mais pour ça il aurait fallu que je retire le plafond pour sortir la branche qui depasse ! En réalité pour tout vous dire, ce qui m'a poussé à fabriquer cette cloche, c'est mes dernières vacances. Je suis parti une semaine, et dans ma tête une idée obsédante : et si elles arrivent à passer le fluon en mon absence ? Et bien maintenant chaque départ de la maison ne se fera plus sans l'utilisation de ce nouvel accessoire.
Dôme de fer, [Blog] Camponotus vagus de Mic
Dôme de fer


PS: Je viens d'écrire à l'un des êtres omniscients ici que je ne pouvais pas passer plus de temps sur le forum, et je viens de passer 35 minutes à écrire ce billet, je suis d'une cohérence absolue :)...
Formicophile amateur, si jamais vous passez entre Grenoble et Valence vous êtes les bienvenus !
Avatar de l’utilisateur
Mic
Gyne Fécondée
Gyne Fécondée
Messages : 2122
Inscription : ven. 9 août 2019 15:52
Localisation : Saint Marcellin (38)
Genre :

Re: [Blog] Camponotus vagus de Mic

Message non lu par Mic »

Je n'ai toujours pas préparé de nouveau plafond périphérique enduit de fluon, je me contente d'ajouter un peu d'huile de paraffine en plus du dôme avec moustiquaire. J'aimerai révolutionner nôtre pratique en trouvant une solution définitive comme anti-évasion. Il existe une boutique qui propose des ADC avec plafond périphérique enduit d'une sorte de revêtement Téflon, mais ça reste des petits volumes et le prix est salé ! Ça prouve que c'est possible, mais la solution du "tout fait" ne me convient pas.

j'ai démarché par mail plusieurs entreprises spécialisées dans le Téflon (PTFE), dans le but de trouver un système adaptable à toutes sortes de plafonds. L'une de ces entreprises m'a répondu.
D'après mon descriptif, ils m'ont proposé plusieurs produits :
-Une sorte de peinture (solvant + PTFE), il faudra prendre des précautions lors de l'application et il n'est pas certain que ce soit inoffensif pour les fourmis après séchage complet.
- Des plaques de PTFE pur.
- Un film de PTFE pur.
Cette dernière solution semble la plus prometteuse, car ce film contrairement aux plaques est produit pas coulage, ce qui lui donne une surface totalement lisse sans imperfection. Si cela fonctionne, il suffirait de découper un cadre dans ce film pour ensuite le coller (adhésif double face) sous le plafond.
Je devrais recevoir prochainement un échantillon de ce film, je vous tiendrai informé si les tests sont concluants.

Les questions et réponses c'est par ici : viewtopic.php?f=53&t=32737
Dernière modification par Francis le mer. 30 août 2023 09:52, modifié 1 fois.
Raison : Je me permets de rajouter le lien vers le sujet des questions / réponses.
Formicophile amateur, si jamais vous passez entre Grenoble et Valence vous êtes les bienvenus !
Avatar de l’utilisateur
Mic
Gyne Fécondée
Gyne Fécondée
Messages : 2122
Inscription : ven. 9 août 2019 15:52
Localisation : Saint Marcellin (38)
Genre :

Re: [Blog] Camponotus vagus de Mic

Message non lu par Mic »

Je viens de finir tout les tests, et je viens de préparer un nouveau plafond avec du fluon.

La plaque de Téflon n'a pas une surface suffisamment lisse, j'ai essayé de polir mais ça n'a servi à rien, les fourmis passent dessus comme si c'était du verre.

Le film Téflon est très lisse, mais semble-t-il pas encore assez. Elles finissent par traverser les six centimètres au bout d'une vingtaine d'essais. Elles galèrent tout de même en posant leurs pattes précautionneusement sur le revêtement. J'ai la aussi essayé de polir, mais le résultat est resté le même.

J'ai recontacté l'industriel, ils n'ont aucune autre solution à base de PTFE à me proposer. D'après eux la seule solution pour avoir un revêtement parfait, ce serait de polymériser directement le PTFE sur le support.
Le PTFE est fabriqué à partir du monomère tétrafluoroéthylène par polymérisation radicalaire. Le problème de cette réaction c'est qu'elle ne peut pas se passer dans mon garage ! Du coup je suis bredouille, je ne sais pas comment cette fameuse boutique a réussi à mettre au point cet anti-évasion ! D'ailleurs je ne trouve personne ayant testé ce matériel.
Formicophile amateur, si jamais vous passez entre Grenoble et Valence vous êtes les bienvenus !
Avatar de l’utilisateur
Mic
Gyne Fécondée
Gyne Fécondée
Messages : 2122
Inscription : ven. 9 août 2019 15:52
Localisation : Saint Marcellin (38)
Genre :

Re: [Blog] Camponotus vagus de Mic

Message non lu par Mic »

Mince je ne peux déjà plus modifier mon précédent message ! Je crois avoir trouvé une autre piste à explorer ! La polymérisation du PTFE en solution/dispersion/émulsion ! Le fluon fait justement partie de ce genre de produit, en bref une solution de micro-particules de ptfe, d'eau et d'agents dispersants, principalement des tensioactifs qui facilitent la dépose uniforme du Téflon sur le support en séchant. Et bien il existe une multitude de produits de ce style, suivant les agents dispersants on optient des propriétés finales différentes: couche plus épaisse, adhérence accrue sur le support...

Mon blog commence à ressembler à un récit sur l'espionnage industriel ! J'arrête ici de vous parler de Téflon, si je trouve une solution je ferai un topic dédié !

En attendant mes Camponotus vagus vont bien !
Formicophile amateur, si jamais vous passez entre Grenoble et Valence vous êtes les bienvenus !
Avatar de l’utilisateur
Mic
Gyne Fécondée
Gyne Fécondée
Messages : 2122
Inscription : ven. 9 août 2019 15:52
Localisation : Saint Marcellin (38)
Genre :

Re: [Blog] Camponotus vagus de Mic

Message non lu par Mic »

Allez je remets une couche au sujet du Téflon ensuite j'arrête promis ! C'est quand même un blog pour parler de mes Camponotus vagus, pas pour raconter mes délires de savant fou... Accrochez vous car je risque de vous assommer avec ce qui suit.
Vous pouvez aussi aller directement à la fin pour savoir ce que deviennent mes gros noires velues !

Je vous resume ce que j'ai appris au sujet du PTFE (Téflon) : le PTFE pur ne fonctionne pas comme anti-evasion, l'aspect après polymérisation n'est pas suffisamment lisse à petite échelle pour que les pattes des fourmis ne puissent pas y adhérer, c'est une impasse.

Le PTFE en solution/émulsion là est la solution, bref c'est le fluon que nous connaissons. En réalité le mot émulsion est faux. Pour que vous compreniez bien ou j'en suis pour trouver MON fluon je suis obligé de vous faire un mini-résumé de physico-chimie :
Le PTFE même réduit en petites particules n'est miscible dans rien, c'est à dire qu'il ne se dissout pas. L'intérêt de le dissoudre c'est la possibilité d'organiser parfaitement les particules au séchage afin qu'elles donnent un état de surface ultra-lisse à l'échelle du nanomètre. Étant donné qu'il est impossible de le dissoudre, les industriels ont trichés. En effet il y a 2 possibilités pour mélanger deux substances non miscible entre elles :

-ajouter des bulles de gaz dans le mélange afin d'obtenir une émulsion (la mayonnaise et la vinaigrette sont des émulsions), l'émulsion n'est pas stable dans le temps et la quantité des deux produits respectifs ne reste pas identique partout dans la solution (la vinaigrette peut retomber). Donc les chimistes/physiciens ont trouvé une autre solution : les solutions colloïdales.

-les solutions colloïdales sont des mélanges qui contiennent, en suspension, des particules. Ces particules, ou objets colloïdaux, ont une taille supérieure aux molécules qui les constituent (taille supramoléculaire) mais suffisamment petite pour que le mélange demeure homogène. Pour garder ces particules en suspension dans ce mélange, plusieurs forces rentrent en jeux : la tensions superficielles et interfaciales du solvant liquide et la taille des particules.
La tension d'un liquide est définie comme la force, existant à la surface d’un liquide, due à l’attraction entre les molécules qui s’opposent à la rupture de sa surface (grâce à la tension de l'eau, les araignées d'eau peuvent tenir à la surface de l'eau sans couler en ayant de longues pattes écartées). Les particules doivent donc être d'une certaine taille en fonction de la tension du solvant utilisé, pour ainsi tenir en suspension stable en contrant les effets de la gravité. C'est QFD...

Dans une solution colloïdales les particules sont idéalement rangées, il y'a exactement le même espace partout entre elles. Lorsque que le solvant sèche les particules finissent par se rapprocher et s'assembler parfaitement, comme des écailles de poisson et la surface est parfaite. À titre de comparaison la polymérisation du PTFE en plaque ou film donne une surface en écaille de poisson ébouriffées, laissant de multiples aspérités nanoscopiques. Il y'a bien d'autres applications à ces mélanges colloïdales : pour des protections sportives de type genouillères coudieres ou casque, pour le médical, pour l'informatique et l'industrie... Les mélanges colloïdaux existent dans la nature, le lait en est un, malgré qu'il ne soit pas stable puisque la graisse animal vient à précipiter pour donner du fromage, mais c'est essentiellement à cause des bactéries qui en se développant modifie la tension du petit lait.

Du coup une entreprise chinoise m'a fait commandé l'une de ses solutions colloïdales. C'est en vente libre et ils m'ont fait passer par une plate-forme de vente chinoise bien-connue pour me l'expédier. Ce n'est ni plus ni moins qu'un fluon nettement plus résistant grâce au solvant utilisé (de l'ammoniaque), les particules sont plus petites que celles du fluon classique et elles adhèrent remarquablement mieux au support même en couche épaisse ! En prime le solvant disparaître totalement au séchage. J'ai déjà fait quelques tests sur des morceaux de plexiglas et ça marche trop bien !

C'est à partir d'ici que je ne suis plus hors-sujet et que je commence à parler vraiment de ma colonie de Camponotus vagus.
Pour ceux qui ont lu l'intégralité de ce qui se trouve au dessus vous êtes des amours ou des grands malades (au choix)
La colonie va bien, elle est actuellement entreposée dans mon atelier car je suis en train de refaire toute l'entrée de la maison. Pour tester dans des conditions réels ce nouveau fluon, je vais préparer une petite ADC supplémentaire. Ce sera une petite boîte gifi connectée avec un long tuyau pour faire croire aux fourmis que cet espace est la zone la plus éloignée du nid. Ainsi j'espère qu'elles en feront une zone poubelle. La quantité importante d'ouvriéres qui viendra explorer sera l'ultime test qui validera ce produit. Autrement dit : je vais pousser à bout les limites de ce nouvel anti-evasion.
Formicophile amateur, si jamais vous passez entre Grenoble et Valence vous êtes les bienvenus !
Avatar de l’utilisateur
Mic
Gyne Fécondée
Gyne Fécondée
Messages : 2122
Inscription : ven. 9 août 2019 15:52
Localisation : Saint Marcellin (38)
Genre :

Re: [Blog] Camponotus vagus de Mic

Message non lu par Mic »

Bien le bonjour en cette nouvelle saison qui commence ! Nous sommes en 2024 et la colonie va bientôt avoir 5 ans. La diapause a été comme les années passées source de mortalité. Une belle grosse cuillère à soupe de cadavres donnée à mes poules (rien ne se créer, rien ne se perd, tout se transforme).

Depuis le début du mois de mars, je réchauffe un peu les nids. Car le rez-de-chaussée de ma maison reste froid pour le moment, malgré les températures extérieures qui remontent. Je chauffe à 17°C de 10h à 17h, pour mimer une belle journée printanière. La nuit la température redescend au alentours de 12-14°C.

L'activité est donc doucement de retour, une vingtaine d'ouvrières déambulent dans l'ADC en permanence. Au menu : liquide et gelée sucré, ainsi qu'un peu de protéine. Un insecte ou deux par semaine suffisent amplement actuellement, car les températures ne sont pas particulièrement propices au développement du couvain.

La taille de la colonie reste au alentours de 4 ou 5000 ouvrières, c'est assez difficile de compter car elles se tassent dans la zone de chauffage. C'est d'ailleurs marrant de voir qu'une colonie ainsi contractée ne prend pas de place.
Le premier nid est bien plein, le second semble à moitié vide et le grand derrière l'ADC est boudé (normal il n'y a pas de chauffage derrière celui-ci :)). Mais ne vous inquiétez pas ! L'effectif est au complet, lorsque les températures seront plus clémentes elles sauront s'expanser pour occuper les 3/4 de l'espace disponible ! Je vous le montrerai dans quelques mois, avec je l'espère le couvain de l'année !
Premier nid bien plein, [Blog] Camponotus vagus de Mic
Premier nid bien plein
Deuxième nid avec son effectif tassé sous la zone de chauffe, [Blog] Camponotus vagus de Mic
Deuxième nid avec son effectif tassé sous la zone de chauffe
Vue sur l'ADC, [Blog] Camponotus vagus de Mic
Vue sur l'ADC
Troisième nid vide !, [Blog] Camponotus vagus de Mic
Troisième nid vide !
Le set-up au complet, [Blog] Camponotus vagus de Mic
Le set-up au complet
Formicophile amateur, si jamais vous passez entre Grenoble et Valence vous êtes les bienvenus !

Revenir à « Blogs des espèces "françaises" »