[Blog] Camponotus vagus de Mic

Vous pouvez suivre ici la vie et l'histoire de certaines colonies de fourmis des bloggeurs.
Avatar de l’utilisateur
Mic
Gyne Fécondée
Gyne Fécondée
Messages : 2294
Inscription : ven. 9 août 2019 15:52
Localisation : Saint Marcellin (38)
Genre :

Re: [Blog] Camponotus vagus de Mic

Message non lu par Mic »

Lorsque les températures seront plus clémentes elles sauront s'expanser pour occuper les 3/4 de l'espace disponible !

Souvenez vous des photos précédentes ! Les voici bien réveillées !
1er nid à gauche de l'ADC., [Blog] Camponotus vagus de Mic
1er nid à gauche de l'ADC.
2 ème nid à droite de l'ADC., [Blog] Camponotus vagus de Mic
2 ème nid à droite de l'ADC.
3 ème nid en arrière plan., [Blog] Camponotus vagus de Mic
3 ème nid en arrière plan.
Formicophile amateur, si jamais vous passez entre Grenoble et Valence vous êtes les bienvenus !
Avatar de l’utilisateur
Mic
Gyne Fécondée
Gyne Fécondée
Messages : 2294
Inscription : ven. 9 août 2019 15:52
Localisation : Saint Marcellin (38)
Genre :

Re: [Blog] Camponotus vagus de Mic

Message non lu par Mic »

L'année 2024 est bien avancée, les nouvelles naissances sont là.
J'ai coupé les tapis chauffants afin de ne pas les booster outre mesure.
La consommation de protéine est juste démentielle : 5 blattes, 3 ou 4 criquets, et autant de grillons par semaine ! Pour les liquides sucrés ça reste raisonnable avec 10 à 20 ml par semaine.
L'effectif est toujours important, les trois nids arriveront à saturation sans doute en fin d'année, j'ai déjà lancé un appel à projet pour un 4 ème nid (titanesque !), même si j'ai encore du temps devant moi. Mais je les connais s'il y a manque de place l'année prochaine, elles vont se transformer en de multiples petits forêts à bois diablement efficaces.
Place aux photos :


J'aimerais aborder un sujet épineux à la maison les concernants : l'odeur !
En effet une colonie de cette taille dégage une petite odeur un peu âcre, un odeur de fauve quoi. Pourtant chaque semaine j'aspire la totalité des déchets et une fois par an pendant la diapause je décape l'ADC, mais ça ne supprime pas cette odeur.
Personnellement ça ne me dérange pas, ma compagne un peu par contre... C'est juste une anecdote, mais c'est un inconvénient qui n'est pas à écarté sur le long terme si vous vivez dans un studio !
Formicophile amateur, si jamais vous passez entre Grenoble et Valence vous êtes les bienvenus !
Avatar de l’utilisateur
Mic
Gyne Fécondée
Gyne Fécondée
Messages : 2294
Inscription : ven. 9 août 2019 15:52
Localisation : Saint Marcellin (38)
Genre :

Re: [Blog] Camponotus vagus de Mic

Message non lu par Mic »

Ce petit message pour faire suite à ce sujet : viewtopic.php?t=34944&hilit=Arr%C3%AAter+ou+oas.

Libérée, délivrée
Je ne mentirai plus jamais
Libérée, délivrée
C'est décidé, je m'en vais...

Vous l'avez compris, mon idée de 4ème nid n'est plus d'actualité. En effet par manque de temps pour m'en occuper correctement, et pour de multiples raisons j'ai décidé de libérer la colonie. Je vais garder uniquement le terrarium de mes Hypoponera eduardi ainsi que mes deux fondations de Chtonolasius, je ne reprendrais plus d'espèces susceptibles de faire de grosses colonies.

L'histoire de mes Camponotus vagus va donc s'arrêter bientôt. Il y a deux jours j'ai déposé la totalité du dispositif dans le fond du jardin de mon beau-frère. C'est un cadre magnifique avec vue sur le Vercors. Le biotope comporte beaucoup d'arbres à proximités (notamment des châtaigniers), des restes de souches ainsi que plusieurs arbres morts couchés au sol. Le tout est exposé plein sud. Idéal pour des fourmis thermophiles !
J'ai placé le set-up dans une grande boîte percée avec couvercle, sur place j'ai ensuite déconnecté certains tuyaux de raccordement ainsi que le plafond périphérique de l'ADC. J'ai terminé le travail en disposant un gros flacon de gelée sucrée et une dizaine de criquets dans le fond de la boîte, c'est un dernier témoignage de mon affection pour elles.
Puis j'ai refermé la grande boîte pour aller boire un coup avec mon beauf.

Quelques minutes plus tard avant de partir, mes grosses charpentières étaient déjà en train d'explorer le grand dehors... J'ai regardé cela avec un petit pincement au cœur mélangé avec un peu de soulagement, car maintenir une telle colonie me demandait beaucoup de temps. De plus dans ce blog j'ai volontairement passé certains détails sous silence, notamment de petites évasions dû à leur grande capacité à creuser le bois des nids.

Je compte laisser le dispositif dehors suffisamment longtemps pour qu'elles aient le temps de partir faire leurs vies. Je n'y suis pas retourné depuis, mais demain je me suis promis d'y retourner en vélo... Vous aurez donc encore quelques nouvelles à découvrir prochainement.

Quelques photos :



J'en profite pour vous mettre une dernière fois le lien vers le topic des questions/réponses. viewtopic.php?f=53&t=32737
Formicophile amateur, si jamais vous passez entre Grenoble et Valence vous êtes les bienvenus !
Avatar de l’utilisateur
Mic
Gyne Fécondée
Gyne Fécondée
Messages : 2294
Inscription : ven. 9 août 2019 15:52
Localisation : Saint Marcellin (38)
Genre :

Re: [Blog] Camponotus vagus de Mic

Message non lu par Mic »

Ce sera le dernier billet sur le blog, en tout et pour tout je suis retourné 3 fois chez mon beau-frère.

La première fois quelques jours après la dépose du set-up, il n'y eut aucun changement, quelques ouvrières dehors mais rien de plus. La totalité des nids était occupé sans la moindre différence que lorsqu'elles étaient chez moi.

La seconde fois il y a environ 10 jours, un des nids vide et plus de reine dans le set-up. En suivant les d'ouvrières j'ai découvert qu'elles avaient jeter leur dévolu sur une belle bûche de bois entreposée à quelques mètres dans les fourrées. Les travaux d'aménagement étaient en cours, il y avait plusieurs trous d'où sortaient des ouvrières pour expulser de la sciure.

Et la dernière fois hier, il n'y avait plus que quelques ouvrières dans les nids et tout le monde dans la bûche ! J'ai donc ouvert les nids en retirant les plexiglas, j'ai fait tomber les récalcitrantes et je suis parti avec ma caisse contenant mon set-up.

Voilà la vie trouve toujours un chemin, c'est assez fou de voir comme une colonie peut se barrer si vite de nos dispositifs si elle en a le choix.
Formicophile amateur, si jamais vous passez entre Grenoble et Valence vous êtes les bienvenus !

Revenir à « Blogs des espèces "françaises" »