[Blog] Evolution comparée chez 3 fondations Lasius flavus

Vous pouvez suivre ici la vie et l'histoire de certaines colonies de fourmis des bloggeurs.
Avatar de l’utilisateur
Maleco
Larve 3
Larve 3
Messages : 77
Inscription : jeu. 17 janv. 2019 20:32

[Blog] Evolution comparée chez 3 fondations Lasius flavus

Message non lu par Maleco »

Bonjour à toutes et à tous,

Je voulais prendre une seconde colonie après mes Messor capitatus, et je me suis vite orienté vers les Lasius flavus, pour leur couleur jaune/or ainsi que leur polygynie supposée. En me renseignant, en discutant sur le discord, j'ai vite compris que cette histoire de polygynie était encore largement débattue. Finalement, il serait plus question de pléométrose que de réelle polygynie, c'est en tout cas l'avis que je me suis forgé après de nombreuses lectures. Lasius flavus ne serait pas polygyne par essence donc.

Plutôt que de prendre une seule fondation monogyne de Lasius flavus, j'ai donc décidé, pour l'expérience, de prendre 3 fondations différentes, chacune avec un nombre de gynes spécifique. L'idée étant de tester cette possibilité de polygynie chez cette espèce, mais aussi de voir l'impact du nombre de gynes sur le développement de la colonie. Ces 3 fondations viennent toutes d'endroits différents, et ne sont donc pas issus de la même colonie mère. Vous noterez également que je parle de Lasius flavus, mais je pourrais tout aussi bien parler de Lasius sp. jaune, puisque je n'ai pas pu faire une identification poussée.

Alors voici les fondations, composées respectivement de 1, 4, et 10 gynes (pardonnez les photos, les tubes ont un effet assez étrange et déforment un petit peu l'image).

1) Fondation G1 (monogyne) :
Reçue il y a une semaine, avec un couvain et quelques ouvrières, 9 exactement.
Image

Image

Image



2) Fondation G4 (polygyne) :
Reçue il y a quelques jours, avec un couvain, 15 ouvrières, et donc 4 gynes.
Image

Image

Image



3) Fondation G10 (polygyne) :
Reçue hier, avec 10 gynes seules et un énorme couvain assez impressionnant. Je dois noter que cette fondation a été plutôt secouée durant le voyage, ce qui explique les œufs un peu partout sur les parois du tube sur la photo.
Image

Image

Image

Image



J'ai essayé de "normaliser" au mieux les conditions, en transférant chaque fondation dans un tube identique, avec un apport de miellat au cas ou, bien que ca ne soit pas nécessaire pour la fondation G10 qui n'a pas encore d'ouvrières. Le transfert a été assez délicat pour la fondation G4, mais rien de bien dramatique (de petites pertes sur le couvain, mais rien de très grave). Ces tubes sont tous au même endroit, à l'abris du soleil, sans chauffage (la température de mon intérieur variant entre 22 et 27 degrés en cette saison).

Toutes ces fondations passeront les prochains mois dans ces tubes, puis, après la diapause, je les mettrais dans un tube en plâtre plus grand, avec un petit ADC pour les nourrir plus facilement. Je verrais en tout cas en fonction de l'évolution, il n'est pas impossible que je connecte les tubes à un petit ADC pour me faciliter la vie d'ici quelques semaines (notamment si je dois les nourrir en insectes) ;) .

Personnellement, je pense que cette histoire de polygynie est une confusion, et que l'espèce reste donc monogyne par nature, tout en acceptant une période de pléométrose pour faciliter les fondations. Dans ce cas, reste à voir quelle peut être la durée de cette période. Il faudrait en tout cas définir une limite, en terme d'années ou de taille de colonie, à partir de laquelle on peut estimer que la colonie obtenue est bien polygyne une fois arrivée à maturité (pour ca, j'aurais besoin de vos avis et suggestions ;) ). Cette expérience ne démontrera rien d'absolu, mais elle pourra peut être aider un petit peu à avancer dans un sens ou dans un autre pour trancher ce débat qui n'avance pas, d'un point de vue expérimental :-) .

A très vite pour la suite. *salut*

Maleco

Pour voir les [Q/R] : viewtopic.php?t=33674

Revenir à « Blogs des espèces "françaises" »