comment bien se préparer pour les essaimages ?

Pour avertir la communauté des différents essaimages que vous observez. C'est un aussi un bon moyen de consulter la météo des essaimages pour se préparer aux futurs essaimages.
Avatar de l’utilisateur
natant
Nymphe 2
Nymphe 2
Messages : 220
Inscription : dim. 11 févr. 2024 20:08
Localisation : Banlieue parisienne
Genre :

comment bien se préparer pour les essaimages ?

Message non lu par natant »

Bonjour ! *salut*

Etant un gros débutant et ne voulant pas répéter les erreurs de l'année dernière (utilisation de TOUT mes tubes à essai dispo pour la même espèce :mur: ) je voudrais savoir comment me préparer au préalable. Faut il voyager avec des tubes à essai sur soi ? Ou alors prendre des petites boites ? Quand préparer les tubes essai ? Faut il des tubes plus grands ou plus petits en fonction de l'espèce ?

Je sais que certaines de ces questions vont paraître inutiles, mais prudence avant tout *good* !
Aussi, si on va en forêt et qu'on récupère plusieurs gynes de différentes espèces, mais qu'on a pas assez de boites pour séparer toutes les espèces, est ce que il y aura une ambiance du genre " Hunger Games" }:-< ou une ambiance du genre "chacun son coin, chacun son chemin" :tututu: ? Et est il possible que des fourmis décollent même si il n'y a pas eu au préalable de la pluie ?

En vous remerciant d'avance pour vos réponses.
Avatar de l’utilisateur
Seed noir
Modérateur
Messages : 6564
Inscription : lun. 25 oct. 2010 22:00
Genre :

Re: comment bien se préparer pour les essaimages ?

Message non lu par Seed noir »

natant a écrit : dim. 14 avr. 2024 16:05 Faut il voyager avec des tubes à essai sur soi ?
Autant que possible oui, on peut en trouver à tout moment, n'importe où...
Perso je fais pareil mais pour les bourdons en ce moment, toujours un bocal dans ma poche arrière du jean sur mon terrain toute la journée au cas ou je tombe sur une reine qui cherche à nicher. :hihi:
natant a écrit : dim. 14 avr. 2024 16:05 Ou alors prendre des petites boites ?
Ça fait l'affaire aussi, moins risqué qu'un tube qui risque de se casser à force de le garder sur soit, une boite de tictac dans la poche par exemple m'a pas mal dépanné, pratique, discret...
natant a écrit : dim. 14 avr. 2024 16:05 Quand préparer les tubes essai ?
Avec réserve d'eau ? Une fois la gyne trouvée, pas avant, la réserve va se vider pour rien avant...
Tu captures la gyne dans un tube sans réserve (si tu as ça sur toi plutôt que la boite) et ensuite tu transvases dans un tube à réserve.
natant a écrit : dim. 14 avr. 2024 16:05 Faut il des tubes plus grands ou plus petits en fonction de l'espèce ?
Franchement le tube standard suffit pour tout le monde, certes certaines grosses Camponotus auront du mal à se retourner, mais bon, rien de grave, déjà trouve la gyne, après tu te poseras cette question. :hihi:
natant a écrit : dim. 14 avr. 2024 16:05 mais qu'on a pas assez de boites pour séparer toutes les espèces, est ce que il y aura une ambiance du genre " Hunger Games" }:-<
Plusieurs gynes de la même espèce dans la même boite ça passe normalement (j'ai pas essayé avec toutes XD ) mais les mélanger, je ne tenterai pas...
Après il est rare de tomber au même moment sur 3 espèces différentes...
natant a écrit : dim. 14 avr. 2024 16:05 Et est il possible que des fourmis décollent même si il n'y a pas eu au préalable de la pluie ?
La pluie favorise l'essaimage mais n'est pas le seul facteur pris en compte, donc oui il y a des essaimages sans pluie avant ou après.
Avatar de l’utilisateur
natant
Nymphe 2
Nymphe 2
Messages : 220
Inscription : dim. 11 févr. 2024 20:08
Localisation : Banlieue parisienne
Genre :

Re: comment bien se préparer pour les essaimages ?

Message non lu par natant »

Ok merci @Seed noir !
Tu as répondu à toutes mes questions, MAIS ( oh la la, il a dit mais !) j'en ai d'autre ! :mrgreen:

Tu as dit qu'il suffisait de les transvaser du tube sans eau au tube avec eau, mais c'est hyper stressant pour la gyne, non ? (et pour moi aussi *oups* )

Et imaginons (je dis bien imaginons) que on se retrouve face à la gyne de nos rêves MAIS que nous n'ayons pas sur nous un tube à essai. Est ce que ce serait dangereux de la prendre dans ses mains pour la transporter jusque chez soi ?

En tout cas, un gros *merci* à toi, Seed noir, de m'avoir répondu.
Avatar de l’utilisateur
Seed noir
Modérateur
Messages : 6564
Inscription : lun. 25 oct. 2010 22:00
Genre :

Re: comment bien se préparer pour les essaimages ?

Message non lu par Seed noir »

natant a écrit : dim. 14 avr. 2024 17:21 mais c'est hyper stressant pour la gyne, non ?
Elle s'en remettra, chercher un endroit pour nicher avec des prédateurs potentiels partout pendant des heures, ça doit être stressant aussi. ;-)
Après l'opération en elle même n'est pas stressante, tu mets les 2 tubes face à face (scotchés l'un à l'autre pour plus de sécurité) et la gyne passe d'un tube à l'autre, ça peut prendre que quelques secondes (tube avec réserve d'eau caché de la lumière pour l'inciter à y rester).
natant a écrit : dim. 14 avr. 2024 17:21 (et pour moi aussi *oups* )
Ha ça je ne sais pas si tu t'en remettras... :-s
natant a écrit : dim. 14 avr. 2024 17:21 Est ce que ce serait dangereux de la prendre dans ses mains pour la transporter jusque chez soi ?
Ben le seul danger c'est de l'écraser si elle est petite ou qu'elle s’échappe par un trou de ta main sans que tu ne t'en rendes compte (ça m'est déjà arrivé, au moment d'ouvrir la main ben... elle est ou ??? }:-< )
J'avais vu un vieux dans un reportage, il attrapait la reine bourdon d'une main, et il conduisait de l'autre pour la ramener chez lui, alors pourquoi pas une reine fourmi... XD
Avatar de l’utilisateur
Polonino
Larve 2
Larve 2
Messages : 38
Inscription : lun. 26 févr. 2024 14:39
Localisation : Dans une fourmilière bordelaise

Re: comment bien se préparer pour les essaimages ?

Message non lu par Polonino »

Super sujet ! Je me pose des questions similaires puisque j'espère trouver ma propre gyne cette année !

J'avais lu (et constaté) que des essaimages pouvaient se produire avant un orage également. Personnellement, je partirai à l'aventure dans les fins de journées où un orage est potentiel. En Gironde, ça devrait pouvoir se faire au cœur de l'été.

Tiens-nous au courant de tes expéditions :)
Scribe personnel de la reine Andromède (Messor barbarus)
Avatar de l’utilisateur
Patate-chan
Ouvrière
Ouvrière
Messages : 350
Inscription : ven. 31 mars 2023 00:34
Localisation : Région parisienne
Genre :

Re: comment bien se préparer pour les essaimages ?

Message non lu par Patate-chan »

De toute façon, avant de commencer "l'élevage" je pensais n'avoir jamais vu de gyne dans la nature mais l'été dernier j'en ai réellement vu des dizaines et des dizaines sans même partir à la recherche d'une reine :hihi: . Tout ça pour dire que l'on peut penser ne jamais réussir à en trouver, mais une fois que l'on visualise l'apparence de la reine on en voit partout ! Le mieux c'est de se fier aux oiseaux.
Fondations : Lasius emarginatus, Messor barbarus
Avatar de l’utilisateur
natant
Nymphe 2
Nymphe 2
Messages : 220
Inscription : dim. 11 févr. 2024 20:08
Localisation : Banlieue parisienne
Genre :

Re: comment bien se préparer pour les essaimages ?

Message non lu par natant »

Polonino a écrit : lun. 15 avr. 2024 14:31 Super sujet ! Je me pose des questions similaires puisque j'espère trouver ma propre gyne cette année !

J'avais lu (et constaté) que des essaimages pouvaient se produire avant un orage également. Personnellement, je partirai à l'aventure dans les fins de journées où un orage est potentiel. En Gironde, ça devrait pouvoir se faire au cœur de l'été.

Tiens-nous au courant de tes expéditions :)


Ne t'inquiète pas, @Polonino, dès que j'en vois ne serait ce que 1 seule... Pouf ! Un nouveau sujet ! *good*
XD
Avatar de l’utilisateur
I-D-É-MYR.Dijon
Gyne Fécondée
Gyne Fécondée
Messages : 1526
Inscription : mer. 4 août 2021 12:46
Localisation : 21000 Dijon - Côte d'Or
Genre :

Re: comment bien se préparer pour les essaimages ?

Message non lu par I-D-É-MYR.Dijon »

Voici, natant, ce que je préconise en vue de profiter des essaimages...

Environnement : Il faut tout d'abord bien connaitre ton environnement naturel et les différents milieux qui le caractérisent. En ce qui me concerne, Dijon étant bordée de reliefs, j'ai le choix entre les plateaux calcaires couverts de pelouses sèches, des combes fraîches et humides, la vallée de l'Ouche avec prairies et jardins en tous genres, des anciens vergers et autres friches, des landes à buis ou buxaie, et même buxaie sur éboulis, des bois de feuillus et forêts de résineux.

Il ne faut pas négliger la ville grouillante de Lasius de toutes sortes ni les zones industrielles pouvant elles aussi réserver de bonnes surprises.

Espèces recherchées : Connais tu celles géographiquement présentes dans ta région ? Comme tu ne nous renseignes pas sur ton lieu de résidence, tu recevras 10 coups de bâton. *vicieux* Hum, le pied !

Périodes d'essaimage : Si tu pars en vadrouille alors que les imagos mâles et femelles ne veulent pas encore sortir de leur nid, tu risques de rentrer bredouille. :neutral: Ben, oui, j'ai de nouveau rien trouvé aujourd'hui !

Le guide des fourmis de France Delachaux et Niestlé donne les périodes d'essaimage de la centaine d'espèces qu'il décrit.

Conditions météorologiques : Ainsi que te l'ont fait remarquer Seed noir et Polonino l'approche d'un orage est favorable aux essaimages chez de nombreuses espèces de fourmis, notamment juste avant qu'il ne se produise, surtout en fin de journée comme cela se passe pour les termites en Afrique. Mais le lendemain ou surlendemain, uniquement avec le retour du beau temps et de préférence en fin de matinée, tu auras également la chance de découvrir des gynes fécondées qui profitent que la terre est mouillée pour y creuser leur trou.

Tubes de fondation : De mon côté j'emporte toujours, en position verticale (bouchons orientés vers le haut) dans une poche de ma veste ou de ma musette, cinq ou six tubes de fondation dotés de leurs cotons humidifiés respectifs. J'y pousse gentiment une gyne à l'intérieur de chacun d'eux avec mes doigts, ce qui montre que je me dispense de pince à épiler ou de pipette "aspi-fourmis".

Guide myrmécologique : J'en ai parlé précédemment. Un guide peut répondre à toutes sortes de questions et permet d'identifier grosso modo l'espèce d'une gyne croisée en chemin.

Beaucoup de patience : Eh, oui ! On a beau être sûr de son coup, mais de rechercher une si petite bête dans l'herbe ou dans les sous-bois rime avec chercher une aiguille dans une botte de foin. :eh: Mince, alors, c'est coton !

Si tu as d'autres questions à me poser, natant, n'hésites pas. Je serais ravis d'y répondre. ;-)
Avatar de l’utilisateur
natant
Nymphe 2
Nymphe 2
Messages : 220
Inscription : dim. 11 févr. 2024 20:08
Localisation : Banlieue parisienne
Genre :

Re: comment bien se préparer pour les essaimages ?

Message non lu par natant »

Ok merci !

Pour la région, j'habite en banlieue parisienne, Mais je peux fréquemment aller dans le Finistère en été.
Après, j'habite dans une ville entre 2 forêts, est ce que il y aura probablement plus d'espèce ou pas ?
Et quelles espèces de fourmis sont présentes dans le Finistère ? Hâte que tu me réponde, @I-D-E-MYR.Dijon !
Avatar de l’utilisateur
Noccydies
Larve 2
Larve 2
Messages : 26
Inscription : ven. 28 oct. 2022 00:40
Localisation : Toulouse
Genre :

Re: comment bien se préparer pour les essaimages ?

Message non lu par Noccydies »

Je profite de ce sujet super intéressant pour poser une question aussi, j'habite à Toulouse, on est fin avril, quand est-ce que les essaimages de Lasius sp. vont arriver ?

Revenir à « Essaimages »