[Synthèse] Hivernage / Diapause des fourmis

Avatar de l’utilisateur
romgoss
Gyne Fécondée
Gyne Fécondée
Messages : 3314
Inscription : dim. 14 nov. 2010 14:45
Localisation : Calvados (France)
Genre :

Re: [Synthèse] Hivernage / Diapause des fourmis

Message non lu par romgoss »

C'est toute la différence entre les espèces, certaines espèces sont "conditionnées" pour la diapause, elle leur est nécessaire/vitale et d'autres la subissent plus qu'autre chose. *good*
Mais c'est qui BOB ?
Avatar de l’utilisateur
DMX
Ancien modérateur
Ancien modérateur
Messages : 5868
Inscription : mer. 13 janv. 2010 01:43
Localisation : Paris (France)

Re: [Synthèse] Hivernage / Diapause des fourmis

Message non lu par DMX »

Peut être existe-t-il des adaptations locales, mais je rejoindrais plutôt l'avis de romgoss. Les P. pallidula subissent les hivers : le couvain est tué. Néanmoins ce n'est pas bien grave, dès le printemps suivant elles se développent comme des malades, ce qui n'affecte donc pas leur développement sur le long terme :).
Dernière modification par DMX le mer. 26 août 2015 00:34, modifié 2 fois.
Avatar de l'utilisateur
estellecruz
Oeuf Fécondé
Oeuf Fécondé
Messages : 3
Inscription : lun. 7 sept. 2015 09:28

Re: [Synthèse] Hivernage / Diapause des fourmis

Message non lu par estellecruz »

Bonjour Maelfourmis,

Merci pour votre exposé clair, synthétique et surtout accessible.
Dans la partie concernant les fourmis hétérodynamique, vous écrivez "la diapause dépend de facteurs internes à la colonie". Savez-vous lesquels ? Auriez-vous un document de référence à citer expliquant ce fonctionnement ?

Par ailleurs, il est écrit que "la diapause des fourmis endogène-hétérodynamiques n'est pas liée à la température". Avez-vous ici également un document de référence à citer ? Il est très curieux qu'il n'y ait pas de lien entre température et ces familles qui sont exclusivement localisées sous des climats tempérés. Pour les termites macrotermes localisées sous les climats tropicaux, le projet Gaia mené par Scott Turner a prouvé que c'était le degré d'humidité qui était régulé et non la température. Savez-vous s'il existe de tels travaux concernant les fourmis ?

:-) Merci pour votre aide et connaissances !
Avatar de l’utilisateur
Will
Administrateur
Messages : 3488
Inscription : dim. 8 sept. 2013 21:43

Re: [Synthèse] Hivernage / Diapause des fourmis

Message non lu par Will »

estellecruz a écrit :Dans la partie concernant les fourmis hétérodynamique, vous écrivez "la diapause dépend de facteurs internes à la colonie". Savez-vous lesquels ? Auriez-vous un document de référence à citer expliquant ce fonctionnement ?

Par ailleurs, il est écrit que "la diapause des fourmis endogène-hétérodynamiques n'est pas liée à la température". Avez-vous ici également un document de référence à citer ?
Will a écrit :Lien vers les travaux de Kipyatkov traduits ici.
Je crois qu'il y a confusion sur les définitions.

Chez les espèces adaptées aux climats très tempérés voir carrément rudes (endogène- héterodynamique en général), la diapause est enclenchée peu-importe la photopériode ou la température de maintiens. La vérité c'est que peu d'études ce sont penchées sur le sujet. On ne peut parler de que présomptions. Mais, fort a parié qu'un mécanisme de régulation hormonal entre en jeux, s'accumulant progressivement sur la période de développement jusqu'au treshold induisant la diapause, laissant une fenêtre de développement assez constante qui soit relativement indépendante des facteurs abiotiques. Cela fait encore plus sens quand on sait la variabilité énorme du climat d'année en année à une date donnée, et la sensibilité que peuvent y avoir les fourmis. D'un point de vue fitness, vu la variabilité forte et la rigueur du climat, il est beaucoup plus intéressant de perdre deux semaines de beau temps une année de temps en temps, que de mettre la colonie en péril parce que non prête à un hiver précoce.

Cela peut paraitre étonnant, mais ce type d'adaptations non souples et "tout en bloc" se retrouve souvent chez des espèces adaptées à des conditions hostiles. Ce n'est pas le seul exemple et je pourrais en citer plusieurs. Quand l'environnement n'est pas sympa et variable, on s'adapte de manière non souple à la pire des situations possible "juste au cas ou", car il y a trop a perdre si on est pas prêt --> Diapause obligatoire, précoce, non contrôlable et vernalisation nécessaire pour remettre le compteur à 0.

Les espèces exogènes hétérodynamiques sont le plus souvent adaptées aux climats tempérés mais déjà plus doux (bassin méditerranéen et le tralala), ou l'induction de la diapause devient dépendante de la température. Variabilité moins marquée et températures plus douces, le fitness est moins impacté et peu devenir dépendant de facteurs abiotiques.

Cependant, ces différents types de mécanismes existent au sein d'un même genre qui peut-être réparti des tropics aux régions subboréales. C'est le cas par exemple du genre Camponotus, homodynamique en zone tropicale et héterodynamique-endogène en zones très tempérées.

Au final, quand on réfléchit au type de diapause au regard de la répartition des espèces et du climat, tout fait relativement sens. *good*

@estellecruz : Point de vue régulation des températures et humidité des nids, je peux te rediriger vers quelques travaux traitant d' Atta sp., Acromyrmex sp. et Formica sp. si tu le souhaites.

@DMX, Lola et Romgoss : L'espèce Pheidole pallidula est en cours de révision taxonomique majeure sur base génétique. Elle pourrait en fait contenir jusqu’à 10 espèces proches, mais différentes. Donc, ma souche marocaine à toutes les chances de se comporter légèrement différent au regard de la diapause d'une souche française, afghane ou égyptienne. ;)
Avatar de l’utilisateur
DMX
Ancien modérateur
Ancien modérateur
Messages : 5868
Inscription : mer. 13 janv. 2010 01:43
Localisation : Paris (France)

Re: [Synthèse] Hivernage / Diapause des fourmis

Message non lu par DMX »

Donc, ma souche marocaine à toutes les chances de se comporter légèrement différent au regard de la diapause d'une souche française, afghane ou égyptienne.
Oui il est très probable qu'il y ait des adaptations locales. D'ailleurs les conclusions de Kipyatkov sur l'inutilité de l'hivernage chez P. pallidula concerne une souche du Turkmenistan, soit à une latitude probablement plus chaude que le sud de la France. Il ne serait pas étonnant que les souches françaises résistent mieux (sans pour autant avoir une vraie diapause) à une période hivernale par rapport à une souche marocaine.
Dernière modification par DMX le lun. 7 sept. 2015 18:45, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Lola
Gyne Fécondée
Gyne Fécondée
Messages : 1106
Inscription : ven. 10 juil. 2015 20:12
Localisation : Seine-et-Marne (France)
Genre :

Re: [Synthèse] Hivernage / Diapause des fourmis

Message non lu par Lola »

Personne n'a au moins 2 fondations du même âge et souhaiterait tester cela cet hiver ? :tututu:
Avatar de l'utilisateur
chrisformiculteur
Larve 2
Larve 2
Messages : 22
Inscription : jeu. 29 oct. 2015 22:25
Localisation : Essonne (France)

Re: [Synthèse] Hivernage / Diapause des fourmis

Message non lu par chrisformiculteur »

Bonjour.

Lorsque je bossais au Palais de la découverte on avait de grosses colonies de fourmis rousses des bois (prélevées dans le milieu par l'équipe du labo en forêt en région parisienne) et je peux vous dire que bien évidemment ces colonies n'ont jamais connu les frigos ni les 15°c pendant les hivers !!! Et pourtant les colonies se portaient très bien : la ponte s’arrêtait en septembre et reprenait en mars. Les colonies étaient nourries tout au long de l'hiver (miel sur des biscottes, abreuvoir pour oiseaux avec coton pour l'eau sucrée ; et des grillons & vers de farine).

La croissance démographique des colonies se régulait en fonction de l'espace disponible.

Lors de mes premiers élevages de Lasius niger (il y a 30 ans !), je laissais mes tubes à essai dans une boite sur le balcon (je n'avais pas le droit de les garder dans l'appartement) et un jour d'hiver où il avait gelé, j'étais allé visiter mes colonies et j'avais constaté que la réserve d'eau avait gelé et que les fourmis paraissaient mortes immobiles !!!

J'ai rentré la boite avec les tubes au chaud dans ma chambre... et quelques heures plus tard tout le monde a ressuscité !

Je n'ai pas reproduit l'expérience mais elles sont costaudes à priori !
Avatar de l’utilisateur
D-daddy
Gyne Fécondée
Gyne Fécondée
Messages : 1175
Inscription : mer. 9 août 2017 14:16
Localisation : Côte-d'Or (France)
Genre :

Re: [Synthèse] Hivernage / Diapause des fourmis

Message non lu par D-daddy »

Très intéressant. Je vais bien te relire afin de bien comprendre. Mais c'est bien exposé. Félicitations. :slap:
Bob n'a pas de problèmes. C'est les problèmes qui ont Bob !
Avatar de l’utilisateur
Hormigo
Ancien modérateur
Ancien modérateur
Messages : 1685
Inscription : mer. 6 déc. 2017 15:36

Re: [Synthèse] Hivernage / Diapause des fourmis

Message non lu par Hormigo »

Image


Un lien vers ce sujet a été ajouté dans la section Pour aller plus loin... du Guide du débutant. :slap:

*merci* à DMX pour son travail, et au passage, petit up pour ceux qui ne l'auraient pas encore lu. ;-)
Messor barbarusLasius spp.Camponotus vagus

Revenir à « Hivernage & Diapause »