Température jour/nuit constante.

Re: Température jour/nuit constante.

Message non lupar Nibor » Mer 14 Juil 2021 08:44

(Ouiiiii, ça fait du bien !!! :-) )

Pour ma part, je n'ai qu'un retour de deux ans, mais je fais toutes les nuits une baisse de température de 3 à 4 degrés (effectivement je te rejoins, sous terre en fait y a pas...). Et le développement est bon (voir trop bon pour certaines 8-O ) pour quasiment toutes mes espèces depuis ces deux années, sans aucune perte.
Donc Formica sp., L. emarginatus, M. minor, M. barbarus, M. capitatus et C. parius. Par contre, les P. pallidula stagnent complètement... :-?
Après ce sont toutes des espèces réputées faciles, donc peut-être que ça ne leur va pas du tout mais qu'en fait elles me pardonnent ? :mrgreen:
Sur mes précédents essais d'il y a une quinzaine d'années, je faisais pareil, ça allait pareil, avec C. ligniperda, C. cruentatus, C. lateralis et C. scutellaris.
Avatar de l’utilisateur
Nibor

Re: Température jour/nuit constante.

Message non lupar Thic » Mer 14 Juil 2021 13:11

Merci !

J'ai (avais) aussi des espèces réputées faciles, toutes chauffées à ± 25/26 °C en continu hors diapause, depuis mars/avril :

- Camponotus nicobarensis : j'ai reçu une jeune fondation l'année dernière et la gyne est morte il y a un mois environ, sans jamais avoir un gros développement, ça stagnait et j'avais même des nymphes nues. J'ai repris une fondation trigyne (je me suis fait plez :-) ), pour l'instant ça se passe bien, mais je ne voudrais pas qu'il leur arrive la même chose... :'(

- Messor minor hesperius, que j'ai reçu fin 2019 avec vingt ouvrières. Elles ont stagné pendant 2020 (j'ai dû loupé la diapause, j'avais pas de thermostat à mon tapis chauffant...). Elles se développent bien cette année mais j'ai de temps à autres quelques pertes, dont un gros media à la tête bien rouge brique :-( ...

- Pheidole pallidula que Issachar m'avait envoyée l'année dernière (gyne seule). Je lui ai renvoyée cette année, accompagnée d'une cinquante d'ouvrières (je pense, elles sont pas faciles à compter !!)

- Camponotus cruentatus de 2020, je suis monté à 6 ouvrières et là je suis retombé à 3... je leur ai coupé le chauffage il y a peu, également quelques nymphes nues...

Et j'avais aussi eu des Messor capitatus et des des Lasius sp. noires qui se développaient bien sans chauffage. Je les ai données depuis, j'avais peur de me faire envahir et de ne plus avoir de place...

Mon constat : mis à part les Pheidole (désolé pour les tiennes, j'espère qu'elles repartiront !), mes espèces chauffées ne se développent pas très bien => très mauvais pour les Campo et moyen-moyen pour les Messor... tu as une bonne expérience avec les cycles jour/nuit, je vais tenter la même chose. Si ça fonctionne pour des parius, ça devrait le faire pour des nicobarensis !
Avatar de l’utilisateur
Thic

Page Précédente


Retourner vers Chauffage


  • Sujets en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message





Forum

Serveur discord de la communauté Myrmécofourmis