La stridulation

Articles, documentations et informations scientifiques sur la biologie et l'écologie des fourmis.
Avatar de l'utilisateur
Flo123
Oeuf Fécondé
Oeuf Fécondé
Messages : 2
Inscription : mar. 8 nov. 2022 03:00

Re: La stridulation

Message non lu par Flo123 »

Bonjour, j'aimerais en savoir plus sur les Messor, auriez vous un ouvrage ou un site à me conseiller, les Messor possèdent t-elle un grattoir. De plus je cherche à me renseigner sur les comportements tel que le frappement du thorax contre le sol et leur signification.
Avatar de l’utilisateur
Martin_fst
Sexué Mâle
Sexué Mâle
Messages : 529
Inscription : dim. 17 avr. 2022 11:09
Genre :

Re: La stridulation

Message non lu par Martin_fst »

Salut, *salut*
Je t'ai trouvé ça sur internet, par contre c'est en anglais donc un traducteur en ligne te sera sûrement utile :
https://doi.org/10.1080/11250000009356325

J'ai également trouvé le résumé d'une expérience :
The aim of this work is to amplify the knowledge of acoustic communication in ants. Four myrmicinae species belonging to the genus Messor (i.e. M. capitatus, M. minor, M. structor and M. wasmanni) were tested. Some Messor species have already been the object of a preliminary study only on workers (Schillinger and Baroni Urbani, 1985), but in our work the ultrasonic emission of specimens belonging to the castes of queens, males and workers (minor and major) were recorded. Ultrasonic signals were acquired using a Bruel & Kjaer 2231 with a B&K 4135 transducer (frequency response up to 100 kHz) and a bat detector Ultra Sound Advice S-25. Signals were fed into an amplifier with an anti-aliasing low-pass filter to be digitally recorded and analyzed on a Pc-based Digital Signal Processing Workstation. Sampling frequencies up to 20,0000 s/sec allowed recording up to 87.5 kHz. Ants were held with a pincer and the microphone was kept at a distance of approx. 1 cm. The description and measurements of stridulatory apparata were made by means of S.E.M. (Scanning Electron Microscope Cambridge S 250 TP) analysis on the same specimens used for recordings. In all the individuals investigated, a stridulatory organ occurs in the position regarded as typical of Formicidae: the plectrum on the hind margin of the third abdominal tergite and the file of pars stridens on the pretergite of the fourth. The file is made up of very regular parallel cuticular ridges and, in all the individuals examined, extends for almost the whole length of the pretergite itself, stopping at a very short distance from the anterior margin of the pretergite. The pars stridens shows very sharp margins. Posteriorly, some long bristles occur in proximity of the margins. The hind margin of the third abdominal tergite shows, in its very central part, a thickening connected with the scraper. This thickening makes the scraping action of the tergal margin more effective by conferring rigidity upon this region. For each species it is possible to describe a common general pattern of structure and operation of the organ producing sounds and ultrasonic emission which always have values of maximum frequency higher than 41 kHz. Playback tests are in progress in order to clear up the biological role and significance of the acoustic signalling for the survival of the colony of these species.
J'espère avoir pu t'aider dans tes recherches ! :)
Avatar de l’utilisateur
I-D-É-MYR.Dijon
Gyne Fécondée
Gyne Fécondée
Messages : 1370
Inscription : mer. 4 août 2021 12:46
Localisation : 21000 Dijon - Côte d'Or
Genre :

Re: La stridulation

Message non lu par I-D-É-MYR.Dijon »

Bonsoir Flo123 ! :-)

Je n'ai rien trouvé concernant le grattoir des Messor. Par contre j'ai déniché un truc sur Camponotus ligniperda qui saurait jouer du tam tam avec son thorax.

La stridulation utilisée comme moyen de communication acoustique chez certaines espèces de fourmis consiste surtout en un signal de détresse émis par une ouvrière lorsqu'elle est immobilisée : Les fourmis champignonnistes Atta cephalotes, par exemple, immobilisées par un éboulement alors qu'elles creusaient des galeries, stridulent jusqu'à ce que leurs congénères alertés viennent les libérer. La réception du message se fait par les pattes des secouristes qui sont de véritables détecteurs ultra sensibles aux vibrations du sol. D'ailleurs, on sait que les fourmis réagissent très peu aux vibrations transmises par l'air, celles transmises par le sol sont beaucoup plus efficaces.

Les fourmis qui ne possèdent pas d'organes stridulatoires peuvent quand même émettre un son en frappant le sol. La fourmi Camponotus ligniperda, par exemple, frappe le sol alternativement avec ses mandibules et l'extrémité de son abdomen quand elle est dérangée, ce qui excite ses congénères qui deviennent beaucoup plus agressifs.

On peut remarquer un comportement assez similaire chez le castor qui frappe l'eau de sa queue, en cas d'alarme, pour alerter les membres de sa famille d'un danger et pour dérouter le prédateur qui se sait repérer.

Pour entendre le cri de détresse d'une ouvrière de fourmi champignonniste et coupeuse de feuilles, Acromyrmex octospinosus, sur YouTube...

C'est icihttps://youtu.be/i8qGkrCeHI8 *good*

Revenir à « Informations sur la Biologie / Écologie des Fourmis »